fbpx
 In Non classé

Voilà exactement ce que votre interlocuteur a pensé ou exprimé si vous l’avez interrompu avant qu’il ait terminé de dire ce qu’il avait à dire…

Récemment, lors d’une téléconférence sur skype avec des partenaires, j’ai été amené à leur exprimer un feedback sur un point qui nous avait gênés, mon épouse et moi. (Tiens, en passant, un bon conseil : annoncer au démarrage que parmi les points abordés, il y a un feedback au programme ; cela permet de préparer le terrain à la fois pour soi et pour l’autre, notamment sur le plan émotionnel s’il s’agit d’un message un peu sensible.)

J’en étais déjà à 2 ou 3 minutes dans l’expression de mon feedback lorsque, tout à coup, je m’arrête et lance à mes interlocuteurs à l’écran : « Ouah, ça fait déjà 2/3 minutes que je parle et vous êtes restés à l’écoute sans aucune interruption ; qu’est-ce que c’est agréable ! Merci ! ». Et j’ai continué mon feedback, toujours avec cette belle attention silencieuse en face.

Temps de parole !

Dans ce cas précis, un feedback appréciatif est venu s’immiscer dans un temps d’expression qui a été respecté car le couple en face – ils se reconnaîtront – m’ont laissé parler jusqu’au bout, avant évidemment que leur tour de prendre la parole et de réagir vienne.
C’est comme dans certains sports collectifs, on peut ainsi mesurer le temps de parole et identifier des séquences qui respectent une alternance. Voilà bien un indicateur d’écoute active, crucial pour la qualité de nos relations au quotidien et naturellement tout à fait approprié lorsque l’échange est constitué d’un feedback.
Moralité ? Lorsque je reçois un message, je laisse mon interlocuteur avancer suffisamment dans son expression, ce qui par l’occasion renforcera aussi mon droit de réponse… eh oui !


La qualité d’écoute ainsi illustrée est un réglage clé pour la maîtrise du donner/recevoir du feedback… y compris dans le couple !